Informations

Soin des plantes de marjolaine: conseils pour cultiver des herbes de marjolaine

Soin des plantes de marjolaine: conseils pour cultiver des herbes de marjolaine


Par: Nikki Tilley, auteur de The Bulb-o-licious Garden

La culture de la marjolaine est un excellent moyen d'ajouter à la fois de la saveur et du parfum dans la cuisine ou le jardin. Les plantes de marjolaine sont également idéales pour attirer les papillons et autres insectes bénéfiques dans le jardin, ce qui les rend idéales pour une utilisation comme plantes de compagnon. Voyons comment faire pousser de la marjolaine.

Qu'est-ce que la marjolaine?

Marjolaine (Origanum majorana) est une herbe facile à cultiver bien adaptée à la culture en pot ainsi qu'au jardin. Il existe généralement trois variétés couramment cultivées: la marjolaine douce, la marjolaine en pot et la marjolaine sauvage (également connue sous le nom d'origan commun). Tous les types de marjolaine sont populaires pour une utilisation en cuisine comme assaisonnement pour de nombreux plats. Ils sont également cultivés pour leur parfum séduisant.

Comment faire pousser des herbes de marjolaine

Bien que les plantes de marjolaine soient des plantes vivaces tendres, elles sont généralement traitées comme des annuelles car les températures de congélation causeront des blessures graves ou la mort aux plantes.

Lors de la culture de plantes de marjolaine, il est généralement préférable de commencer les graines à l'intérieur à la fin de l'hiver ou au début du printemps. Poussez les graines juste sous la surface du sol. Les semis peuvent être transplantés à l'extérieur une fois que toute menace de gel est passée.

La marjolaine doit être située dans des zones recevant le plein soleil avec un sol léger et bien drainé. De même, les plantes de marjolaine peuvent être cultivées dans des conteneurs à l'intérieur et traitées comme des plantes d'intérieur.

Soin des plantes à la marjolaine

Les plantes établies nécessitent peu de soins, à part un arrosage occasionnel. La marjolaine étant tolérante à la sécheresse, elle constitue une plante exceptionnelle pour les cultivateurs d'herbes débutants. Si vous oubliez de l’arroser, ce n’est pas un problème.

Il n’ya pas non plus besoin d’engrais lors de la culture d’herbes de marjolaine. Il est assez robuste pour prendre soin de lui-même.

Par temps doux, les plantes de marjolaine cultivées à l'intérieur peuvent être prises à l'extérieur et placées dans un endroit ensoleillé. Cependant, les plantes cultivées en pot doivent toujours être déplacées à l'intérieur ou dans un autre endroit abrité une fois que les températures froides ou le gel sont imminents.

Récolte et séchage des plantes de marjolaine

En plus de cultiver des herbes de marjolaine à des fins esthétiques, de nombreuses personnes récoltent la plante pour l'utiliser dans la cuisine. Lors de la récolte de la marjolaine, cueillez les pousses juste avant que les fleurs ne commencent à s'ouvrir. Il en résulte la meilleure saveur, car les fleurs complètement ouvertes produisent un goût amer. Regroupez les boutures de marjolaine et accrochez-les à l'envers dans un endroit sombre, sec et bien ventilé.

Lorsque vous savez cultiver la marjolaine, vous pouvez l'ajouter à votre jardin d'herbes aromatiques.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le


Conseils pour cultiver votre propre jardin d'herbes

Partager

Avec un peu de planification, les herbes peuvent ajouter de la saveur et s'épanouir à votre jardin tout au long de la saison.

Envie d'épices? Les herbes sont ce qu'est la salade. Ils ajoutent du piquant à vos repas, ainsi que de l'arôme à votre extérieur. Sans herbes, vous pourriez aussi bien sauter la courge - ce sera un plat d'accompagnement singulièrement ennuyeux. Oubliez la lavande dans vos draps et votre nez ne vous pardonnera jamais. La bonne nouvelle est que les herbes sont agréablement faciles à héberger dans votre jardin. Plantez une herbe tôt dans la saison et le reste de l'année aura une odeur et un goût délicieux.

Ces chevaux de trait botaniques vont bien au-delà de la satisfaction de vos sens. Les herbes sont également attrayantes. Bien que la version vanille ordinaire de nombreuses herbes soit certainement belle, vous pouvez augmenter la mise avec des cultivars améliorés.

La sauge de cuisine ancestrale Salvia officinalis est très bien, avec ses feuilles minces bleu-gris, mais vous pouvez faire pousser Salvia officinalis «Berggarten» et obtenir un feuillage plus gros, plus épais, plus résistant, encore plus piquant que le prototype »et il reste vert jusqu'à ce que la plante disparaisse sous la neige. Comme le thym? Thymus vulgaris, ou thym anglais, est délicieusement piquant. Mais optez pour la version citron doré (Thymus citriodorus «Aureus») ou «Silver Posie» à ourlet argenté pour plus de couleur et de saveur. Le romarin peut être debout ou rampant. L'origan est disponible en types panachés à feuilles blanches en plus du vert uni. Il y a une marjolaine tendre avec des noeuds de dessus abondants et colorés de fleurs blanches qui bat tous ses parents résistants à l'hiver sur l'échelle délicieuse. Et si vous n'avez pas rencontré de persil frisé, où étiez-vous? Il y a longtemps, la version à feuilles de fougère a usurpé le tonnerre du persil à tige droite.

Mais assurez-vous de vérifier avant de manger des herbes. Toutes les herbes ne sont pas utilisées à des fins culinaires et certains noms communs peuvent être trompeurs. Par exemple, la plante de curry (Helichrysum italicum) n'est pas utilisée dans le curry et n'est normalement pas utilisée comme herbe culinaire.

Non seulement les herbes sont belles, savoureuses et aromatiques, mais elles sont également incroyablement adaptables dans les jardins. La plupart des herbes adorent le soleil, préférant autant de lumière que possible. Les menthes sont l'exception à cette règle, car elles tolèrent une ombre partielle (et peuvent très bien faire dans des conditions détrempées, d'ailleurs). Un sol bien drainé arrive également en tête de liste des druthers pour la plupart des herbes, et la plupart peuvent pousser sans se plaindre sur un rebord rocheux.

Pas besoin de jeter sur la nourriture végétale lors de la culture des herbes, leurs huiles essentielles sont plus piquantes lorsque les plantes sont cultivées dans des conditions maigres. En fait, les herbes pousseront volontiers là où les plantes vivaces les plus difficiles échouent. Ils sont idéaux pour les zones à problèmes. Même la bande de l'enfer convient à la plupart des herbes (bien que vous puissiez réfléchir à deux fois avant de manger des herbes cultivées là où les voitures et les camions grondent constamment à proximité). Les herbes ont tendance à aimer un sol doux plutôt que des conditions acides. La modification annuelle du lit de plantation avec de la chaux accélérera le sol.

De nombreuses herbes sont stoïquement résistantes. Le thym anglais, l'origan, la sauge à cuire, la livèche, la sarriette, la lavande anglaise, la camomille, l'estragon, la menthe poivrée, la menthe verte et la mélisse sont tous résistants à l'hiver dans notre région. Cependant, le basilic doux, le romarin, la marjolaine nouée, le laurier sucré, le persil, la sarriette d'été et la stévia sont trop tendres pour survivre de manière fiable à l'hiver ici. Le basilic est particulièrement sensible au froid. Ne prenez pas la peine de le planter jusqu'à ce que les températures nocturnes soient constamment au-dessus de 40 ° F, et vous pouvez vous attendre à le perdre au premier gel de l'automne.

Consacrez un jardin entier aux herbes, et il aura l'air ravissant. Exploitez votre créativité. Pas besoin de limiter la conception au jardin d'herbes anglais traditionnel de quatre carrés. Les herbes créent une image convaincante en masse, mais les herbes peuvent également servir de belles compagnons de lit avec d'autres plantes. Empêchez les herbes de cohabiter uniquement avec leurs parents aromatiques et saupoudrez-les dans les bordures vivaces et les jardins potagers. Leur beauté simple a un effet apaisant, leurs arômes enivrants ajoutent un attrait au nez et les pollinisateurs locaux vous en remercieront.

Herbes contenues

La casserole mijote sur la cuisinière, mais vos pâtes auraient tellement meilleur goût avec une pincée d'origan fraîchement cueilli ou d'estragon encore chaud du soleil. Malheureusement, la dernière chose pour laquelle vous avez du temps (ou de l'énergie) est un sprint dans le jardin pour quelques brins salés. La solution est de faire pousser des herbes dans des contenants à quelques pas de la porte de votre cuisine. Mettez un contenant d'herbes sur la table de pique-nique et la famille pensera que vous venez de terminer un cours de chef. Voici quelques conseils pour faire pousser des herbes dans des contenants.

De nombreuses herbes se portent bien dans des pots. Le thym, l'origan, la marjolaine, le romarin, la sauge et la sarriette d'hiver ne sont que quelques-uns des candidats probables pour la culture en pot.

Sélectionnez un conteneur avec une profondeur suffisante et largeur pour accueillir votre herbe. Bien que de nombreuses herbes supportent des espaces restreints, elles se dessèchent fréquemment et le stress peut favoriser les maladies opportunistes et les insectes.

Après avoir acheté une herbe, rempotez-la dans un récipient de 1 à 2 pouces plus large et plus profond que le pot d'origine. La terre cuite fonctionne à merveille.

Sélectionnez un mélange de terreau biologique, surtout si vous prévoyez de manger l'herbe.

N'essayez pas de fourrer beaucoup d'herbes dans un pot combiné. Les racines des herbes ont tendance à être denses et elles seront en compétition pour l'espace en un rien de temps.

Arrosez régulièrement. La plupart des herbes peuvent supporter des sécheresses occasionnelles, mais vous ne voulez pas pousser leur bonne nature.

Récoltez souvent. La plupart des herbes aiment les boutures fréquentes, et elles se ramifieront de manière luxuriante en conséquence. Plus de feuilles et moins de fleurs, c'est quand les herbes font le mieux.

Apportez vos herbes contenues à l'intérieur quand l'automne menace les gelées. Ces plantes savoureuses feront toute la différence pour les fêtes d'hiver.


Comment faire pousser de la marjolaine (Origanum majorana)

La marjolaine est une herbe facile à cultiver, savoureuse et aromatique. Trouver de la place pour une plante de marjolaine ou deux dans votre potager comporte quelques avantages. Non seulement ce sera un ajout bienvenu à vos futures activités culinaires, mais les plantes de marjolaine attirent également les papillons et d'autres insectes bénéfiques, c'est une excellente plante compagne, et les plantes de marjolaine ont également un arôme fort mais agréable que vous pourrez déguster tout au long de la saison.

Originaire de la Méditerranée, la marjolaine est une plante vivace tendre, résistante aux zones USDA 9 et 10, et est couramment cultivée comme annuelle dans les régions où le temps est plus frais. Poussant de huit pouces à deux pieds de haut dans un bouquet compact de tiges dressées qui sont rouges quand elles sont jeunes, mais deviennent légèrement ligneuses à mesure qu'elles mûrissent. Du milieu à la fin de l'été, la marjolaine forme de petites grappes de fleurs délicates, lavande, blanches ou roses. Les feuilles de la plante sont petites, velues et odorantes, vert clair sur le dessus et gris verdâtre sur le dessous. Le feuillage en forme de boule se forme le long de tiges multi-ramifiées.

Une fois établies, les plantes de marjolaine prennent pratiquement soin d'elles-mêmes. Ils sont tolérants à la sécheresse, donc ils seront très indulgents si vous oubliez d'arroser, et comme l'herbe n'a pas besoin de fertilisation, l'arrosage est vraiment le seul soin qui doit être fourni. Par temps doux, vos plants de marjolaine prospéreront dans un bel endroit ensoleillé. Cultiver votre marjolaine dans des conteneurs est intelligent car cela vous permet de déplacer facilement vos plantes. La marjolaine est très sensible au froid et doit être déplacée à l'intérieur lorsque le temps devient frais, surtout si le gel est en route.

La marjolaine est un ingrédient commun dans de nombreuses recettes grecques et italiennes. L'herbe aromatique se trouve souvent dans les plats d'agneau et de pâtes, et est souvent utilisée comme substitut de l'origan. Lorsque vous remplacez la marjolaine par l'origan, utilisez un tiers de plus de marjolaine que la recette ne demande pour l'origan. Lorsque vous utilisez de l'origan pour remplacer la marjolaine, utilisez un tiers moins d'origan que ce que la recette demande pour la marjolaine.

Le pouvoir de guérison de la marjolaine peut être attribué à sa haute teneur en antioxydants. Les feuilles de marjolaine peuvent être brassées pour faire un thé apaisant qui peut être utilisé pour lutter contre les maux d'estomac. L'herbe polyvalente a également des propriétés antimicrobiennes et est couramment utilisée pour fabriquer des nettoyants antimicrobiens pour la peau.

Variétés de marjolaine

Trois principales variétés de marjolaine sont couramment cultivées dans les jardins d'herbes aromatiques. Il s'agit de la marjolaine douce (Origanum marjorana), de la marjolaine en pot (Origanum onites), qui a une saveur plus prononcée que la marjolaine douce, et de la marjolaine sauvage (Origanum vulgare), communément appelée origan. Il existe également plusieurs variétés nommées d'origan, notamment l'origan italien et l'origan sicilien. Toutes les variétés de marjolaine sont cultivées pour leur usage culinaire, ainsi que pour leur agréable parfum.

Conditions de croissance de la marjolaine

La marjolaine mourra si elle est exposée à des températures froides ou au gel. Pour cette raison, il est généralement cultivé comme une annuelle dans les climats frais. Bien qu'elle tolère un peu d'ombre, la marjolaine a besoin d'un endroit exposé au plein soleil et d'un sol léger et bien drainé. Avant de planter, labourez le sol pour qu'il soit léger, meuble et bien drainé. La marjolaine tolérera à peu près n'importe quel type de sol tant qu'il est bien drainé. Bien qu'elle s'adapte à n'importe quel sol dans lequel elle est mise, la marjolaine préfère un milieu de sol avec un pH compris entre 6,7 et 7,0.

Lors de la culture de la marjolaine dans le jardin, nous vous suggérons de commencer vos plantes à l'intérieur pendant les dernières semaines de l'hiver ou les premières semaines du printemps pour commencer tôt la saison de croissance. Les graines de marjolaine doivent être enterrées juste sous la surface du sol. Transplantez vos semis les plus sains dans le jardin seulement après que la menace de gel soit passée. Alternativement, la marjolaine peut également être cultivée dans des conteneurs à l'intérieur ou dans une serre. La marjolaine pousse bien à l'intérieur où elle est protégée des fronts froids et du gel et peut être traitée comme une plante d'intérieur typique.

Comment planter de la marjolaine

Prenez une longueur d'avance sur la saison en commençant la marjolaine à l'intérieur quatre semaines avant la date moyenne du dernier gel au printemps et en la repiquant après le dernier gel. Les graines de marjolaine sont plutôt lentes à germer, donc pour assurer le meilleur résultat possible, la température idéale pour la germination est de 70 degrés Fahrenheit.

Apportez vos plants à l'extérieur le dernier jour de gel au printemps. Vous pouvez également obtenir de nouvelles plantes de marjolaine par division des racines, ce qui devrait être effectué à l'automne, hivernées à l'intérieur et déplacées à l'extérieur le dernier jour de gel, tout comme les semis. Si vous n'avez pas une longueur d'avance sur la saison, vous pouvez toujours semer directement vos graines de marjolaine juste sous la surface du sol, pas plus d'un quart de pouce de profondeur, également à la dernière date de gel au printemps.

Répartissez les plantes de six pouces à un pied l'une de l'autre en rangées espacées d'un pied et demi à deux pieds. Parce que le parfum de la marjolaine attire les papillons et autres insectes bénéfiques, l’herbe est une excellente plante compagnon pour une grande variété d’espèces. La marjolaine se marie très bien dans les plates-bandes avec tous les légumes et herbes, et sera bien plantée sporadiquement dans tout le jardin. La marjolaine pousse très bien lorsqu'elle est plantée à côté de la sauge, du romarin, de la ciboulette à l'ail et de la camomille et améliore soi-disant la santé, l'arôme et la saveur des autres herbes cultivées à proximité.

Prendre soin de la marjolaine

Le soin de la marjolaine n’est pas grand-chose, car cela nécessite très peu de soins ou d’attention. À part fournir occasionnellement de l'eau pendant les périodes de sécheresse, il n'y a rien à faire. La marjolaine est également tolérante à la sécheresse, donc même oublier d'arroser votre marjolaine de temps en temps est pardonnable.

La marjolaine poussera très bien même dans des sols de mauvaise qualité, elle n'a donc pas besoin d'être fertilisée, et mis à part un arrosage occasionnel, le seul soin dont les plantes de marjolaine ont besoin est un peu de taille de temps en temps. Tailler les feuilles tout au long de la saison de croissance et couper les plantes au sol après la floraison permettra à vos plants de marjolaine de rester concentrés sur la création d'une nouvelle croissance.

Dans les zones neuf et plus, la marjolaine peut être cultivée comme une plante vivace et laissée dans le sol, mais dans les zones huit et moins, les plants de marjolaine doivent être mis en pot et ramenés à l'intérieur pour s'installer sur un rebord de fenêtre ensoleillé pendant la saison froide.

Comment propager la marjolaine

La marjolaine peut bien se multiplier à partir de graines et par division des racines. Pour propager la marjolaine à partir de graines, semez-les à l'intérieur six semaines avant le dernier gel moyen dans votre région. Alternativement, la marjolaine peut être semée directement dans le jardin à l'automne, ou plantée en hiver à l'aide d'un châssis froid ou d'une serre.

La marjolaine peut être multipliée assez facilement par division des mottes de racines à partir de boutures de bois résineux ou semi-durs. Les boutures doivent être prises à l'automne, hivernées dans des pots à l'intérieur et déplacées dans le jardin lors du dernier gel moyen de votre zone.

Ravageurs et maladies du jardin de la marjolaine

La marjolaine est l'une des rares plantes chanceuses à ne pas souffrir de problèmes de ravageurs ou de maladies graves. Parfois, vous pouvez trouver des pucerons ou des tétranyques sur votre plante de marjolaine, mais ils peuvent être facilement dissuadés par un jet d'eau rapide du tuyau d'arrosage. Des sols humides ou détrempés avec un mauvais drainage peuvent entraîner une fonte des semis et la pourriture des racines.

Comment récolter la marjolaine

Environ 60 jours après la plantation, les feuilles de marjolaine sont prêtes pour la récolte. Les feuilles fraîches doivent être coupées avec un sécateur de jardin ou une paire de ciseaux tranchants et propres chaque fois que cela est nécessaire, une fois que les plantes atteignent quatre à six pouces de hauteur. Une fois que les feuilles atteignent leur pleine taille, coupez-les pour une récolte coupée et repartie. Les parures occasionnelles revigoreront la plante et la garderont concentrée sur une nouvelle croissance.

Plus vos plants de marjolaine sont exposés à la chaleur, plus les feuilles contiendront de saveur. Cependant, une exposition à la chaleur conduira éventuellement à la floraison. Pour une meilleure saveur, récoltez les feuilles de marjolaine avant la floraison de la plante. Retirez les boutons floraux dès que vous les remarquez pour la première fois afin de prolonger le temps de récolte.

Comment conserver la marjolaine

La marjolaine fraîche se conserve au réfrigérateur dans un sac en plastique pendant environ trois à quatre jours. La marjolaine séchée conserve étonnamment une bonne partie de son arôme et de sa saveur. Pour conserver votre marjolaine, séchez les feuilles en les étalant sur une plaque à pâtisserie et en les recouvrant d'une serviette en papier puis en la mettant au réfrigérateur pour qu'elles sèchent.

Les feuilles de marjolaine peuvent également être séchées en les plaçant dans un bol non couvert et en les remuant quotidiennement. Ce processus peut durer de deux à sept jours. Les feuilles peuvent également être séchées en les stockant dans un sac en filet placé dans un endroit sombre, chaud et sec. Une fois les feuilles complètement séchées, placez-les dans un contenant hermétique.

La marjolaine est une excellente herbe à planter dans des endroits aléatoires tout autour de vos parterres de légumes et d'herbes aromatiques, car c'est une excellente plante compagne, bénéficiant à ses voisins de multiples façons. Outre son utilité dans la cuisine, c'est une herbe facile à cultiver qui fournit un arôme sucré tout au long de la saison de croissance, et cet arôme, ainsi que ses minuscules grappes de fleurs, attirent des insectes bénéfiques comme les papillons dans votre jardin.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles la marjolaine mérite une place dans votre jardin de légumes et d'herbes aromatiques. Il n'y a aucune raison de l'exclure de la rotation. Maintenant que vous connaissez les tenants et les aboutissants de la culture de la marjolaine, il est temps de bénéficier de ces avantages.


Herbes essentielles

Les herbes fraîches sont faciles à cultiver et peuvent être un ajout attrayant à votre jardin, que ce soit dans des pots ou des plates-bandes et des bordures.

Le printemps voit un grand afflux d'herbes cultivées en pot en vente dans les jardineries, les magasins de bricolage et une variété d'autres points de vente au détail. Ils occupent également une bonne quantité d'espace sur les supports de semences et les sites de vente par correspondance. Avec un intérêt accru pour les herbes de cuisine plus aventureuses, il est attrayant de pousser.

Même si beaucoup sont facilement disponibles dans les légumes du supermarché. section, les herbes fraîchement cueillies dans votre jardin doivent être plus savoureuses et plus propres que celles en sachet. Cependant, avant de vous précipiter et de remplir votre chariot avec une grande variété d'herbes culinaires, il y a quelques considérations qui assureront le succès et un plus grand plaisir.

Que cultiver?

En premier lieu, choisissez les herbes que vous êtes susceptible d'utiliser et celles que vous trouvez attrayantes. Il y en a une poignée que vous êtes obligé d'utiliser s'ils sont facilement accessibles, donc, si vous débutez, ce sont eux à choisir.

De nombreuses herbes sont facilement cultivées à partir de graines, cependant, combien de plantes voulez-vous réellement? Une seule plante de sauge produirait suffisamment de feuilles pour satisfaire même le consommateur de sauge le plus avide. De même, un pot de ciboulette est suffisant pour la plupart des gens, plutôt qu'une rangée entière sur le potager.

Acheter des plantes herbacées

Les plantes herbacées sont vendues dans une variété de tailles. Les plus petits pots d'un diamètre de 9 cm (3 pouces) sont bon marché à l'achat et un bon pari si les plantes sont vraiment fraîches. Les pots de 1 litre (10 cm ou 4 pouces de diamètre) ont une durée de conservation plus longue et sont généralement de la meilleure taille. Les herbes plus grandes peuvent sembler attrayantes, mais la plupart de ces plantes poussent rapidement et les plus petites se rattrapent rapidement.

Le romarin vaut la peine d'être acheté en tant que plante plus grande, également une variété nommée si disponible.Il existe de nombreux cultivars nommés qui poussent à différentes tailles et avec des habitudes très différentes. Rosmarinus "Tuscan Blue" est un bon pari aussi "Roman Beauty". Les deux sont des plantes touffues qui fleurissent bien et qui ne sont pas trop hautes.

Où faire pousser des herbes

Si vous cultivez des herbes à utiliser dans la cuisine, elles doivent être à portée de main lorsque vous allez les utiliser. Cultivez-les sur le potager à l'extrémité du jardin et vous ne vous embêterez pas, ils sont idéaux dans des pots près de la maison, ou dans le cadre de la plantation autour du patio.

Plantes herbacées prêtes à être mises en pot

Différentes herbes nécessitent des conditions de croissance différentes et ont également des habitudes de croissance très différentes. Les herbes ligneuses: la sauge, le romarin et le thym sont originaires de la Méditerranée. Ils aiment le soleil, un bon drainage et tolèrent un sol pauvre. Cela supprime la quantité de croissance, mais intensifie les huiles qui leur donnent la saveur.

Le persil et la ciboulette aiment les sols fertiles et détestent la sécheresse. Vous devez encourager la croissance des feuilles luxuriantes pour de meilleurs résultats.

La menthe peut être la plus difficile à positionner. Idéalement, il aime la bonne terre, mais est assez heureux dans un coin négligé du jardin où il peut se déchaîner. Si vous voulez le garder sous contrôle, faites-le pousser seul dans un pot, il étouffera bientôt les autres sujets.

Cultiver des herbes en pots

La plupart des herbes sont de bons sujets pour les pots si vous leur donnez un bon substrat de culture et n'oubliez pas de les arroser régulièrement, même celles qui sont tolérantes à la sécheresse! Le secret est de choisir un récipient suffisamment grand qui offre une bonne profondeur du sol. Les contenants vendus comme pots à herbes, généralement en terre cuite avec des trous sur les côtés, sont inutiles. Les plantes ont l'air gênantes, elles sont impossibles à arroser et se dessèchent presque toujours, provoquant une défaillance des plantes.

Un planteur d'herbes mélangées est une caractéristique attrayante pour une saison, mais généralement les plantes doivent être séparées lorsqu'elles grossissent.

Le romarin, le thym, la sauge et l'origan fonctionnent bien ensemble. L'origan (ou la marjolaine) doit être coupé régulièrement pour le maintenir comme un coussin soigné.

Combien de temps durent les herbes?

Certaines herbes sont des plantes à longue durée de vie qui durent des années, d'autres seulement pendant une saison ou deux. Les herbes ligneuses: la sauge, le romarin et le thym sont des arbustes nains qui vivent des années. Cependant, ils finissent par devenir ligneux et doivent être remplacés. Une récolte régulière et une taille légère après l'hiver favorisent une nouvelle croissance qui aide à maintenir les plantes en bon état, ainsi que de jeunes pousses plus agréables à utiliser.

La sauge peut avoir l'air très triste après un hiver rigoureux et le thym peut perdre ses feuilles, cependant, soyez patient. Il récupère généralement et produit rapidement une nouvelle croissance qui est le moment de ranger les plantes en enlevant les pousses mortes et en donnant une légère taille.

Le persil est une biennale. Donc, dans la deuxième saison, il produit des fleurs et des graines et la plante décline.Si vous en utilisez beaucoup, faites-la pousser à partir de graines fraîches. Si juste un peu, achetez quelques plantes.Le persil à feuilles plates ou français a meilleur goût, le persil frisé est plus attrayant comme garniture. Les graines de persil doivent être fraîches pour germer. Il est également important de maintenir l'humidité pendant la germination.

Persil frisé et plat

Le basilic doux est l'une des herbes les plus populaires et les plus utiles, mais il n'est pas rustique et a besoin de conditions chaudes pour prospérer. La plupart d'entre nous auront plus de succès sur le rebord de la fenêtre de la cuisine ou dans une véranda, ne déplaçant les plantes à l'extérieur qu'au milieu de l'été.

Puis-je faire pousser des herbes de supermarché dans le jardin?

Des pots d'herbes en croissance sont vendus dans la plupart des supermarchés. La croissance est douce et les plantes sont bondées. Ils sont cultivés de cette manière pour donner une récolte rapide de feuilles pour une utilisation en cuisine, pas pour le succès des plantes. Vous aurez peut-être du succès à garder des pots de persil, de ciboulette et quelques autres dans le jardin, en particulier si vous séparez soigneusement les plantes pour les éclaircir et les replanter dans du compost frais.

Cependant, c'est un bonus et non la meilleure façon de démarrer de nouvelles usines. Il est toujours préférable d'acheter des plantes fraîches saines dans un centre de jardinage ou une pépinière.

Si vous voulez apprendre à cultiver une variété d'herbes et découvrir de nouvelles façons d'incorporer de nouvelles saveurs dans votre alimentation, réservez une place sur le cours en ligne de la Dre Rachel Petheram, The Herb Garden.

Andy McIndoe

. En savoir plus Andy McIndoe est notre blogueur en chef et donne cinq cours sur le site. Andy a plus de trente ans d'expérience en tant qu'horticulteur et consultant. Il a conçu et conseillé des jardins de toutes tailles et a été responsable de l'exposition médaillée d'or Hillier au Chelsea Flower de la Royal Horticultural Society pendant 25 ans. Contributeur régulier de magazines, de journaux et de BBC Radio, Andy donne de nombreuses conférences dans le pays et à l'étranger. Les intérêts particuliers incluent les arbustes rustiques, les arbres, les plantes vivaces herbacées, les bulbes à fleurs, la faune et la conception de jardins. Il a écrit des livres sur tous ces sujets. Un jardinier passionné Andy et sa femme Ros ont un jardin de deux acres dans le Hampshire, au Royaume-Uni, ouvert aux groupes sur rendez-vous. Commencé à partir de zéro il y a quinze ans, le jardin est de style naturaliste, avec une vaste prairie de fleurs sauvages et une plantation informelle. L'accent est mis sur le feuillage pour lui donner couleur et texture. W W. Lire la suite


Comment faire pousser un jardin d'herbes

Les herbes sont probablement le groupe de plantes le plus populaire et le plus intrigant qui existe. Sans aucun doute, l'explication en est que, au cours des siècles, les herbes ont été utilisées de tant de façons différentes. Ils aromatisent nos aliments, parfument nos maisons et nos corps, décorent nos jardins et guérissent nos maux. D'une manière ou d'une autre, les herbes touchent chacune de nos vies.

Dans cet article, nous allons vous montrer comment faire pousser un jardin d'herbes aromatiques.

Comptez vos bénédictions si vous avez la chance d'avoir un jardin avec un sol riche et fertile, profond et facile à travailler. Une bonne terre de jardin n'est pas facile à trouver, et la plupart des jardiniers débutants se rendent vite compte qu'ils doivent améliorer une ou plusieurs conditions du sol. Les herbes peuvent survivre dans une grande variété de types de sols, mais en effectuant de simples changements préparatoires, votre terre de jardin peut devenir aussi facile à utiliser et productive que vous le souhaitez. Un bon sol doit être protégé par une bonne gestion. Dans cette section, nous vous apprendrons les bases.

Maintenant que vous savez ce dont vous avez besoin, vous êtes prêt à vous inscrire au programme d'amélioration des sols. Dans cette section, vous apprendrez à tester la texture et la fertilité de votre sol. Ensuite, vous verrez comment améliorer les carences du sol. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter si vous n'êtes pas satisfait des résultats de vos tests. L'amélioration de la terre de votre jardin est facile à réaliser et fait partie intégrante du jardinage. N'oubliez pas que tout le processus d'amélioration du sol n'a pas à se produire au cours de la première année de jardinage. Prenez le temps de travailler avec votre sol et vous récolterez les fruits de nombreuses années de production fructueuse. Nous vous montrerons comment améliorer votre sol, fertiliser et recycler le sol pour donner à vos herbes les meilleures chances de croissance.

Tôt ou tard, la plupart d'entre nous décident de s'essayer à la culture de quelques herbes préférées. Si nous n'avons pas préparé notre terre, cela commence généralement par un pot de persil sur le rebord de la fenêtre de la cuisine ou une courte rangée d'aneth dans le potager. Une fois lancés, la plupart des jardiniers se retrouvent à augmenter le nombre d'herbes qu'ils cultivent simplement parce que beaucoup d'entre elles s'épanouissent avec peu de soin. Dans cette section, nous discuterons des meilleures méthodes pour démarrer un jardin d'herbes aromatiques.

Comme tout autre jardin, vous disposez de nombreuses options d'aménagement et de conception lors de la plantation de votre jardin d'herbes aromatiques. Préférez-vous un jardin en pot près de la cuisine pour les herbes aromatiques que vous adorez utiliser dans vos recettes gourmandes? Aimez-vous les rangées et les rangées de dentelle anis pour se balancer dans la brise par temps venteux? Un soupir mélancolique s'échappe-t-il de vos lèvres chaque fois que vous passez devant un jardin de nœuds complexe? Préférez-vous planter un jardin mixte rempli d'herbes, de légumes et même de fleurs comestibles? Dans cette section, nous explorerons les différentes options de jardin d'herbes aromatiques et vous aiderons à élaborer un plan de jardin pour vous préparer à la plantation.

Que vous aimiez cuisiner ou que vous aimiez manger, rien n'a meilleur goût que ce que vous avez fait vous-même. Votre jardin d'herbes aromatiques sera une source d'assaisonnements parfumés et délicieux pour vos plats préférés. Commençons par préparer le sol pour la plantation de jardins d'herbes aromatiques.

Préparation du sol pour la plantation de jardins d'herbes

Un bon sol est la clé d'un jardin facile à entretenir. Bien que la plupart des herbes soient assez résistantes et nécessitent peu de soins, vous constaterez quand même qu'un peu de préparation va très loin.

Améliorer le sol de votre jardin

Un bon sol est composé de 50% de solides et de 50% d'espace poreux, ce qui laisse de la place pour l'eau, l'air et les racines des plantes. Les solides sont de la matière inorganique (fines particules de roche) et de la matière organique (matière végétale en décomposition). La partie inorganique du sol peut être divisée en trois catégories en fonction de la taille des particules qu'elle contient. L'argile a les plus petites particules de sol, le limon a des particules de taille moyenne et le sable a les particules les plus grossières. La quantité d'argile, de limon et de sable dans un sol détermine sa texture. Le limon, le sol de jardin idéal, est un mélange de 20 pour cent d'argile, 40 pour cent de limon et 40 pour cent de sable.


© 2006 Publications International, Ltd.
Un bon sol est la clé de la santé des herbes.
Voir plus de photos d'herbes culinaires.

Certaines personnes choisissent d'ajouter des légumes dans le jardin d'herbes aromatiques. Dans l'intérêt de récolter une plus grande et meilleure récolte d'herbes et de légumes, vous voudrez améliorer la texture et la structure de votre sol. Cette amélioration, que ce soit pour mieux drainer le sol ou pour retenir plus d'eau, peut être accomplie assez facilement par l'ajout de matière organique.

La matière organique est une matière qui était autrefois vivante mais qui est maintenant morte et en décomposition. Vous pouvez utiliser des matériaux tels que des épis de maïs moulus, de la sciure de bois, des copeaux d'écorce, de la paille, du foin, de l'herbe coupée et des cultures de couverture pour servir de matière organique. Votre propre tas de compost peut vous fournir une excellente matière organique pour enrichir le sol.

Chaque printemps, lorsque vous préparez le jardin pour la plantation, incorporez de la matière organique dans le sol en le labourant ou en le retournant avec une pelle. Si des matériaux non compostés sont utilisés, les micro-organismes qui décomposent les matériaux utiliseront l'azote du sol. Pour compenser cette perte d'azote, augmentez la quantité d'engrais azoté que vous incorporez au sol.

La prochaine étape de votre programme d'amélioration du sol consiste à faire analyser le sol pour les niveaux de nutriments. Le bureau de vulgarisation coopérative du comté local peut vous conseiller sur l'analyse du sol dans votre région. Votre échantillon de sol sera envoyé à un laboratoire pour déterminer toute carence en nutriments nécessaires à une croissance réussie des plantes. Vous trouverez des instructions pour prélever et préparer des échantillons de sol dans notre article Comment préparer le sol pour la plantation.

N'oubliez pas d'indiquer au laboratoire que les échantillons proviennent d'une parcelle d'herbes et / ou de légumes. Le rapport de test recommandera la quantité et le type d'engrais nécessaire pour un jardin potager. Suivez au plus près les recommandations du laboratoire lors de la première saison de croissance. Nous parlerons plus en détail de la fertilisation ci-dessous et dans la section suivante, Techniques de préparation du sol des jardins d'herbes.

Les niveaux de nutriments nécessaires sont relatifs au type de sol et à la culture cultivée. Bien que différentes herbes aient des exigences variables, l'institution d'analyse du sol calcule une moyenne optimale pour les recommandations d'engrais et de chaux.

Les résultats de l'analyse du sol indiqueront le pH (équilibre acide-alcalin) du sol ainsi que la teneur en azote, en phosphore et en potassium. Le pH est mesuré sur une échelle de 1 (le plus acide ou acide) à 14 (le plus alcalin ou sucré), 7 représentant neutre. La plupart des plantes potagères produisent mieux dans un sol dont le pH est compris entre 5,5 et 7,5.


© 2006 Publications International, Ltd.
Pour vérifier rapidement la texture de votre sol,
pressez de la terre légèrement humide dans votre main.

L'indice de pH est important car il affecte la disponibilité de la plupart des nutriments essentiels dans le sol. Le laboratoire du sol examinera le type de sol que vous avez, le niveau de pH et les cultures que vous avez l'intention de produire et fera une recommandation d'ajustement du pH.

Les niveaux de phosphore (P) et de potassium (K) seront indiqués par un niveau «faible», «moyen» ou «élevé». Élevé est le niveau souhaité pour les herbes et les potagers pour les deux nutriments. Si les résultats de votre test ne sont pas élevés, une recommandation de type et de quantité d'engrais sera faite.

Bien que l'azote (N) soit également nécessaire en grandes quantités par les plantes, le niveau de nitrates du sol n'est généralement pas testé de manière routinière car les précipitations lessivent les nitrates du sol, ce qui entraîne facilement de faibles niveaux. Un apport d'azote supplémentaire grâce à l'utilisation d'un engrais complet est presque toujours recommandé.

Des tests pour d'autres éléments sont disponibles sur demande mais ne sont nécessaires que dans des circonstances particulières.

Les résultats des analyses de sol peuvent vous conseiller d'augmenter le pH en ajoutant une quantité recommandée de chaux au sol. Ground dolomitic limestone is best and can be applied at any time of the year without harm to the plants. You may be advised to lower the pH by adding a recommended amount of a sulfur product. Ammonium sulfate is the sulfur product most commonly used. Spread the lime or sulfur evenly through your garden and incorporate it into the soil by turning or tilling.

Fertilizing: How & Why To Do It

Many inexperienced gardeners think that since their herbs have done fine so far without fertilizer, they'll continue to do fine without fertilizer next year. But it's not quite that simple. Although your plants will probably provide you with herbs without using fertilizer, you won't be getting their best effort. Properly fertilized plants will be healthier and better able to resist disease and attacks from pests, providing more and higher-quality herbs.

There are two types of fertilizers: organic and inorganic. Both contain the same nutrients, but their composition and action differ in several ways. It makes no difference to the plant whether nutrients come from an organic or an inorganic source as long as the nutrients are available. However, the differences between the two types are worth your consideration.

Organic fertilizers come from plants and animals. The nutrients in organic fertilizers must be broken down over a period of time by microorganisms in the soil before they become available to the plants. Therefore, organic fertilizers don't offer instant solutions to nutrient deficiencies in the soil. Dried blood, kelp, and bone meal are types of organic fertilizers.

Manures are also organic. They are bulkier and contain lower percentages of nutrients than other natural fertilizers. However, they offer the advantage of immediately improving the texture of the soil by raising the level of organic matter.

Because organic fertilizers are generally not well-balanced in nutrient content, you'll probably need to use a mixture of them to ensure a balanced nutrient content. The table below, as well as the directions on the package, may be used as a guide to making your own mixture. Incorporate the mixture into the soil while preparing your spring garden. Apply it again as a side-dressing midway through the growing season.

When you fertilize with an inorganic fertilizer, nutrients are immediately available for the plant's use. Any container of fertilizer has three numbers printed on it, such as 5-10-20, to indicate the percentage of major nutrients it contains. Nitrogen is represented by the first number (5 percent in this example) phosphorus is represented by the second number (10 percent) and potassium by the third (20 percent). The remaining 65 percent is a mixture of other nutrients and inert filler. A well-balanced complete fertilizer consists of all three major nutrients in somewhat even proportions. A complete fertilizer is recommended for herb and vegetable garden use as long as the nitrogen content isn't more than 20 percent. A typical complete fertilizer used in edible gardens is 10-10-10.

Analysis of Organic Fertilizers

Engrais Nitrogen - Phosphorus - Potassium (N-P-K)
Dried Blood
13 - 1.5 - 0
Kelp3 - 22 - 0
Cottonseed Meal
6 - 2.6 - 2
Cattle Manure
0.5 - 0.3 - 0.5
Horse Manure
0.6 - 0.3 - 0.5
Chicken Manure
0.9 - 0.5 - 0.8

This is only the beginning in our discussion on fertilization. Keep reading to learn the two-stage program for fertilizing your garden, as well as composting and soil recycling.

Herb Garden Soil Preparation Techniques

Beyond the chemical requirements for fertilization, you also want to make sure that you are supplying the right nutrients for your herb garden.

Fertilizing Your Garden: A Two-Stage Program

    Broadcast Fertilizing.

When you're preparing the bed for spring planting, apply a complete fertilizer -- such as 10-10-10 -- evenly to the entire garden according to the soil test recommendations. Do not overfertilize. A hand spreader helps keep the job neat as it distributes the granules. Turn the fertilizer into the soil with a hand spade or tiller and smooth out the surface to prepare for planting. This first fertilizing step will see most of your herbs and vegetables through their initial period of growth. Halfway through the growing season, the plants will have used up a lot of the nutrients in the soil, and you'll have to replace these nutrients.

As the nutrients are used up by the plants, a second boost of fertilizer will be needed to supply the plants with essential elements through the remainder of the growing season. Use the same complete fertilizer at the same rate as used in the spring, but this time apply it as a sidedressing to the plants. With a hoe, make a four-inch deep trench along one side of the row, taking care not to disturb the plant's roots. Apply the fertilizer in the trench and then cover the trench with the soil you removed. Rain and irrigation will work the fertilizer into the soil, becoming available to the plants.


The Gardener's Recycling Plan

The backyard compost pile is the ideal way to reuse most of your garden and kitchen waste and get benefits galore. Composting is essentially a way of speeding up the natural process of decomposition by which organic materials are broken down and their components returned to the soil. The decaying process happens naturally but slowly. The proximity, moisture, and air circulation of a compost pile encourages this process. Composting converts plant and other organic wastes into a loose, peatlike humus that provides nutrients to growing plants and increases the soil's ability to control water.

Composting can save money you would otherwise spend on soil conditioners and fertilizer. It can save time, too, since it gives you a place to dispose of grass clippings, weeds, and other garden debris.


©2006 Publications International, Ltd.
This compost pile serves many uses in the vegetable garden.

Garden waste can be turned into good compost in less than a year if the pile is properly managed. When the compost is ready -- coarse, dark brown, peatlike material -- it can be used for many purposes. Compost can be added to potting soil for starting garden seeds indoors. It can also be used as a mulch to protect a plant's roots from the hot, dry summer sun. Compost is also an excellent material to incorporate into garden soil to help control moisture: either increasing the water-holding capacity in sandy soils or improving drainage in heavy clay soils. The more organic matter you add, the more you improve the texture of the soil. Blend the compost into the soil to a depth of 12 inches, making sure it is evenly dispersed through the entire planting area. When compost is added to the soil, it will absorb some of the soil's nitrogen. To compensate for this, organic or inorganic fertilizer and work it into the soil with the compost.

Except for diseased and pest-laden materials or materials that have been treated with herbicides, almost any type of garden waste can be composted. You can also use such kitchen leftovers as vegetable and fruit peels, vegetable tops, coffee grounds, tea leaves, and eggshells. Don't use meat products or greasy foods, which tend to smell bad and attract animals. Composting material should be kept moist but not soggy, and it should be supplied with a nitrogen fertilizer (manure, dried blood, bone meal, or commercial fertilizer) to keep the microorganisms active for faster decay.

Compost forms as organic wastes are broken down by microorganisms in the soil. These microorganisms don't create nutrients they just break down complex materials into simple ones that the plant can use. Soil microorganisms are most active when soil temperatures are above 60 degrees Fahrenheit, and most of them work best in a moist, slightly alkaline environment. Microorganisms work fastest on small pieces of organic material.

There are two basic types of microorganisms: those that need air to work (aerobic) and those that don't need air (anaerobic). It's possible to compost in an airtight container, thanks to the microorganisms that don't need air. A tightly covered plastic trash can will convert an enormous amount of organic kitchen waste into compost in the course of a winter. The classic outdoor compost pile should be turned regularly (about once every two weeks) with a pitchfork to provide air for the microorganisms that need it.

There are several handy composting devices on the market. Each has its own advantages, but a compost pile need not be fancy to work well. A simple bin made with old cinder blocks, lumber, or fencing material can be used. Tucked aside, but not too far from the garden, the bin can be square, rectangular, or round. It should be four to five feet across and about three feet high.

There are almost as many different methods of composting as there are gardeners. Follow these basic steps of composting to be a success.

How to Start a Compost Pile

    Start with either a one- to two-foot pile of leaves or 6 to 12 inches or more of compact material, such as grass clippings or sawdust. You can compost hay, straw, hulls, nutshells, and tree trimmings (except walnut). However, unless they're shredded, they'll take a long time to decompose. Use any organic garden or kitchen waste (except meat scraps), as long as it contains no pesticides or diseases.

Over this initial pile spread a layer of fertilizer. The nitrogen will help activate the microorganisms, which in turn will speed the decay of the organic materials. Add about 1/2 cup of ground limestone (most microorganisms like their environment sweet). Then add several shovelfuls of garden soil, which will provide a starter colony of microorganisms. It's handy to have a small pile of soil nearby when you start the compost pile.

Water the pile well. The pile should be kept moist, like a squeezed sponge. Keep adding garden waste to the top of the pile as it becomes available. As the layers become thickened and compacted, repeat the layers of fertilizer, lime, and soil.

  • About once every two weeks, turn and mix the pile with a pitch fork or digging fork. This will ensure that all the components of the pile, not just the center, will heat up. As the temperature in the compost pile increases, weed seeds and harmful disease organisms are killed, and the decay process will not be delayed.
  • Now that your soil is ready for your herbs, let's talk about how to plant and grow herbs.


    Growing Your Own Marjoram

    Marjoram cannot tolerate subfreezing temperatures, so it usually is grown as an annual, but it can be carried over because it is one of the easiest herbs to propagate from stem cuttings (described below), and it grows beautifully indoors in winter near a sunny, south-facing window.

    In the garden, marjoram never grows more than 15 inches tall, and the soft stems tend to sprawl as they mature, so this herb makes a good edging plant. You can start with seed sown indoors in late winter, but germination usually is only about 50 percent, and early growth is very slow a faster option is to buy new plants in spring.

    Most marjoram plants are grown from cuttings, so they are well rooted and ready to grow as soon as you transplant them into warm soil. After the last spring frost, set out plants in full sun, in soil that is gritty and fast draining with a near-neutral pH. Alternatively, you can grow marjoram in containers it's a good plant to mix with other culinary herbs such as basil and thyme.

    Feed your marjoram plants monthly with an all-purpose organic plant food, or more often if you're growing them in containers. Take care not to overwater marjoram, but watch closely for signs of drought stress, too. Plants that wilt for more than a few hours in midday need more water. Cut stems back often to encourage your plant to branch, or wait until just before the flower buds form to harvest them in bulk by shearing the whole plant back by two-thirds its size. Sufficient stems for a second cutting should develop by early fall.

    Take cuttings to root in midsummer: Cut several 3-inch-long stem tips that show no flower buds, remove all but the six to eight topmost leaves and set the cuttings to root in moist seed-starting mix. Placed in a shady spot and kept constantly moist, they should develop vigorous, new root systems in about three weeks. At that time, transplant the rooted cuttings, two each to a 6-inch pot filled with potting soil. A few weeks later, pinch back the tops to encourage branching.

    With casual care, marjoram will continue to grow through fall and winter, and into the following spring. Soon after moving the plants outdoors, take cuttings from your overwintered marjoram, allow the cuttings to develop roots and then transplant them to the garden in early summer. This way, you can keep a strain of marjoram indefinitely, and always have plenty of fresh sprigs for use in the kitchen.


    Voir la vidéo: Zerbaz Péï - Marjolaine